Vous êtes en United States ? Visitez notre site français.
Publié le : 09/07/2015

De Moscou à Saint-Pétersbourg, récit et souvenirs d’une croisière mémorable avec CroisiEurope


Martine Boyelle, responsable production chez CroisiEurope, passionnée de voyages et spécialiste des grandes destinations, a créé les croisières sur la Volga. Nous l’avons interrogée sur son expérience et vous livrons ici son témoignage entre conseils, souvenirs, anecdotes et rêveries. Un récit qui pourrait bien vous donner envie de partir sur une croisière en Russie !


La Russie et la France, une grande histoire d’amour


Il existe un réel engouement de la part des français pour la Russie et cet attrait ne date pas d’hier. La Russie est un pays très riche au niveau culturel et fascine par son évolution. Après la chute de l’URSS et la fin de la pérestroïka, on se questionnait beaucoup sur la façon dont allait se développer ce pays gigantesque et on observait avec ferveur cette transition. Cette fascination n’est pas à sens unique, la Russie est également très attirée par la France : à l’époque des Tsars, on apprenait le français à la cour de Saint-Pétersbourg ; Catherine II de Russie se passionnait pour le mouvement des Lumières, lisait Voltaire, Montesquieu, Rousseau, Diderot. Aujourd’hui encore, la jeunesse apprend notre langue et nombreux sont les russes qui connaissent la littérature française mieux que les français eux-mêmes ! Nous avons la chance d’avoir des guides parlant très bien français qui ont connu l’époque de l’URSS. C’est donc avec beaucoup d’émotion qu’ils racontent l’histoire de la Russie et nous plongent dans l’univers soviétique, dont le souvenir est encore bien présent. Nous avons également de jeunes russes qui font l’animation à bord et donnent des cours de russe. C’est très intéressant car leur vécu est complètement différent de celui des guides : ils n’ont jamais connu l’URSS et se sont forgé une vision très différente de leur pays. Ainsi, un mélange générationnel s’opère offrant aux passagers un aperçu de la Russie d’aujourd’hui : un visage double, une réalité dichotome, entre tradition et modernité, entre passé et futur.


Des croisières pas tout à fait comme les autres…


Naviguer sur la Volga et la Neva signifie passer de nombreuses écluses, plus impressionnantes les unes que les autres. En effet, entre Saint-Pétersbourg et Moscou, ce sont près d’une vingtaine d’écluses qui attendent les passagers et le changement de niveau peut dépasser une dizaine de mètres. Ainsi, sur la Vytegra, le changement de niveau atteint les 15,8 mètres !


La région des grands lacs est également une spécificité notable des croisières en Russie. Cette zone géographique, appelée la Carélie, est stupéfiante : d’immenses forêts de conifères s’étendent à perte de vue encadrant des étendues d’eau dignes de mers intérieures. Entre le canal Volga-Baltique, creusé dans le but de connecter Saint-Pétersbourg à la Russie intérieure, et le canal de Moscou qui relie la Volga à la capitale, on vit au rythme des escales et des animations culturelles et ludiques à bord sur fond de paysages grandioses. Le lac de Rybinsk est également remarquable car il fut lors de sa construction le plus grand lac artificiel du monde.


Parmi les escales de la croisière, l’île de Kiji, située sur le lac Onega, laisse un souvenir impérissable. Avec son enclos paroissial, elle est la perle d’un archipel de 5000 îles et îlots. En effet, la Cathédrale de la Transfiguration est somptueuse : construite entière en bois – sans un seul clou !, elle possède 22 bulbes recouverts d’écailles en bois de tremble qui lui confèrent une inimitable patine argentée. L’église de l’Intercession de la Vierge est également un édifice d’une beauté et d’une originalité architecturale à couper le souffle.


Pour terminer, le contraste existant entre les grandes villes modernes que sont Moscou et Saint-Pétersbourg, et les petits villages plus traditionnels, comme Goritsy ou Ouglitch, est saisissant. L’effervescence citadine à l’architecture démesurée côtoie la tranquillité des campagnes plus modestes et renforce ce sentiment de dualité évoqué plus haut.


Les plus beaux sites à visiter


Le monastère Saint-Cyrille-du-lac-Blanc à Goritsy fait partie des sites les plus remarquables à visiter sur nos croisières. Il est l’un des plus anciens monastères de Russie et fut un centre de création d’icônes particulièrement célèbre. A Moscou, la place Rouge et le Kremlin, réels symboles de la Russie, sont bien entendu des sites incontournables. La Galerie Tretiakov est à noter car elle possède l’une des plus importantes collections de tableaux, de sculptures et d’objets d’art russe au monde. Saint-Pétersbourg est une cité tellement belle qu’il est difficile de choisir un lieu précis à explorer. Surnommée la Venise du Nord, ses palais somptueux, ses églises majestueuses et ses places grandioses en font une réelle ville-musée. On pourra quand même citer la cathédrale Saint-Nicolas-des-Marins qui est une étonnante représentation de l’architecture baroque et dont la structure rappelle celle d’un navire, et le musée de l’Ermitage qui est le plus grand au monde en termes d’objets exposés.


Découvrir la Russie en croisière, la solution idéale


Voyager en croisière présente de nombreux avantages : les passagers parcourent plus de 1350 km sans fatigue et sans stress. Ils peuvent profiter de superbes paysages - qu’il ne serait d’ailleurs pas possible de voir en prenant la route – tout en écoutant des concerts de musique classique ou un ensemble folklorique russe. En effet, les croisières sont adaptées à l’histoire de la Russie et la navigation est ponctuée de conférences et de concerts qui permettent aux voyageurs de s’immerger dans la culture russe. Une troupe folklorique est d’ailleurs présente à bord et agrémente le parcours de danses et de chansons.


Top 6 des meilleurs souvenirs de Russie


La beauté de la nature

Saint-Pétersbourg

La gentillesse des russes

La qualité des guides

L’étendue de la culture russe que ce soit celle du pays ou celle de la France

Le goût des russes pour faire la fête et boire de la vodka n’importe où n’importe quand, leur côté chaleureux et leur envie de partager… Nasdrovie !

La Russie en 3 adjectifs

volga_croisieurope.jpg

Géopolitique : quand on visite la Russie, c’est un véritable retour en arrière que l’on opère. On plonge à travers l’histoire et le temps d’un gigantesque pays qui est intimement lié au destin de l’Europe.


Spectaculaire : Moscou et Saint-Pétersbourg sont des villes spectaculaires, des villes de la démesure, que l’on ne peut se représenter sans y avoir mis les pieds.


Chaleureux : Les russes constituent un peuple très chaleureux qui aime faire la fête, célébrer, partager. On parle de l’âme slave qui est complètement opposée au comportement réfléchi des occidentaux : les russes aiment ou n’aiment pas. Ce qui entraine souvent une belle dose de folie dans les rapports humains.


Quelques conseils avant de partir


Se documenter sur la Russie semble indispensable pour pouvoir profiter un maximum de la croisière. Comprendre l’histoire du pays et ce qu’a traversé son peuple donnera encore plus de profondeur aux visites et permettra aux croisiéristes de s’immerger complètement dans la culture russe. Cette recherche peut également s’accompagner de la lecture de quelques ouvrages, la littérature russe ayant beaucoup à offrir. On ne saurait que trop vous conseiller les grands auteurs tels que Dostoïevski, Gontcharov, Pouchkine, Tolstoï, Tchekhov, les œuvres de l’écrivain russe et dissident soviétique Alexandre Soljenitsyne, telles qu’Une journée d'Ivan Denissovitch et L'Archipel du Goulag, ou encore les ouvrages de l’ancien conseiller diplomatique de Gorbatchev : Vladimir Fédorovski – d’ailleurs souvent consulté par la presse française pour ses connaissances en politique et sur l'histoire de la Russie. La Volga d’Alexandre Dumas Père, sera une autre façon d’appréhender le pays.


Prévoir des chaussures plates est également un bon conseil. Les visites et promenades en grand nombre ne sauraient être pleinement appréciées en talon. De plus, le climat entre Moscou et Saint Pétersbourg peut varier de 20°C. Il est donc recommandé de prévoir des vêtements pour le chaud et le froid. Enfin, se munir d’un coupe-vent permettra de profiter pleinement de la navigation le soir à partir du pont soleil et notamment pendant la période des nuits blanches de fin mai à fin juillet où le soleil a du mal à se coucher !


Partir maintenant, un choix judicieux


La Russie évolue très rapidement. C’est un pays en pleine ébullition qui change sans cesse. Les contrastes entre la Russie moderne et la Russie traditionnelle sont peut être à leur paroxysme. Il est possible que ce fossé, qui met en exergue l’histoire et le vécu de ce pays, s’atténue. Partir maintenant, c’est plonger dans l’histoire de l’Europe, c’est s’imprégner de récits forts, racontés par des guides qui ont vécu l’URSS. Si vous avez la chance de croiser Galina au cours de votre croisière, n’hésitez pas à lui passer le bonjour ! Il viendra un jour où la jeunesse reprendra le flambeau et où les récits deviendront des légendes. Le voyage n’en sera pas moins intéressant, il sera juste différent et offrira une autre lecture de l’histoire, tout aussi passionnante.


Nous remercions chaleureusement Martine pour son témoignage et vous feront bientôt part d’autres récits d’aventure. Alors restez connectés ! Et retrouvez toutes nos croisières sur la Volga ainsi que les excursions.

CroisiEurope utilise des cookies afin de vous permettre de profiter de services et offres adaptés à vos besoins. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus de détails, cliquez sur "En savoir plus".