Vous êtes en United States ? Visitez notre site français.
Publié le : 29/06/2014

Hors du port d'Amsterdam, la croisière à travers le Plat-Pays

Sur les coups de midi, la chanson "Le port d'Amsterdam" retentit dans le M.S Symphonie. Généralement chantée par les marins eux-mêmes, c'était ici seulement le signal de notre départ. Les moteurs du navire commencèrent à ronronner et , quelques minutes plus tard, nous trouvions notre route hors de la capitale Néerlandaise. Mais pour aller où ?

 

35 kilomètres nous séparaient de notre première escale, soit un peu plus de deux heures de navigation. Ce fut l'occasion de sentir le navire en mouvement sous nos pieds, masse de 110 mètres de long, propulsée par trois moteurs de 550 chevaux, chacun. Ce fut aussi l'occasion d'avoir un aperçu du Plat-Pays et de ses pâturages. Même là, en pleine navigation, il était impossible d'échapper aux bicyclettes, circulant des deux côtés du canal.


Un peu plus loin dans l'après-midi, nous arrivions à Utrecht, où le bateau resterait amarré pour la nuit. D'ici au soir, nous visiterions Haarlem, que nous atteindrions en bus. La ville s'avéra être bien plus petite qu'Amsterdam, mais cela n'enlevait rien à son charme. L'eau, bien que moins présente, offrait une fois encore l'opportunité d'une escapade pédestre le long des canaux. Ruelles pavées et fleurissantes pimenteront cette promenade. Jusqu'à ce que vous arriviez, sans trop savoir comment, devant l'ahurissante église. De fait, elle est si imposante qu'elle en régit l'ensemble du centre-ville, et comme Rome, tous les chemins y mènent.

 

Avant de nous en aller à nouveau, nous nous devions de visiter quelques cours intérieures, si caractéristiques de la ville. On en compte actuellement plus de 40, et certaines d'entre elles valent vraiment le détour. Fleurs, arbustes et fontaines y attirent voisins, touristes et... oiseaux. Qu'il est agréable de flâner dans ces jardins, seul le chant des oiseaux vous y dérangera.


 

Au retour, le dîner nous attendait, immédiatement suivi d'une soirée d'animation qui se fit dans la joie et la bonne humeur. Tout se déroula paisiblement jusqu'à ce que les baies vitrées du salon-bar furent inondées d'une lumière orangée, celle du soleil qui se profilait à l'horizon. Un coucher de soleil majestueux s'offrit à nous, tel un cadeau d'adieu, jusqu'au lendemain. Les rayons orangés trouvèrent les eaux du canal comme reflet, reflet qui illumina la face souriante et admiratrice des passagers. Demain sera une belle journée.

 



CroisiEurope utilise des cookies afin de vous permettre de profiter de services et offres adaptés à vos besoins. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus de détails, cliquez sur "En savoir plus".