Vous êtes en United States ? Visitez notre site français.
Publié le : 26/07/2014

Séjour dans la capitale bordelaise, photos et impressions

Cette croisière sur les eaux de la Gironde et de la Garonne s'achèverait là où elle avait commencé, à Bordeaux, capitale de la région. A cette occasion, nous pouvions soit choisir de faire le tour de la ville au moyen d'un autocar et accompagné par un guide, ou nous pouvions décider de ne rien en faire et d'y arpenter les rues à notre guise, par nous-mêmes. Le M.S. Cyrano de Bergerac étant amarré au quai des Chartrons, se rendre dans la vielle-ville n'était affaire que d'une quinzaine de minutes. C'est cette option que je choisis. Mais comme pour Paris, je n'ai pas besoin de vous décrire la beauté de Bordeaux, les photos seront aujourd'hui à l'honneur, accompagnées de simples et courtes descriptions.


J'arrivais alors rapidement à ce qui était l'un des plus beaux sites de la ville, la Place de la Bourse. Œuvre illustrant l'art architectural français du XVIIIème siècle, on y trouve aussi le plus grand miroir d'eau, devenant aussi source de rafraichissement pour tous durant la journée.


 

Mon chemin me guida alors dans les rues et ruelles de la ville. Les places au couvert des arbres s'y suivent mais ne se ressemblent pas, chacun ponctuée d'un monument ou d'un agencement unique. La respect de la cohérence qui règne dans les rues de Bordeaux y créé un charme inimitable.

   

 

Suite à quoi je débouchais sur la Cathédrale Saint-André. La façade est richement décorée, mais c'est la complexité et la beauté de la rosace, présente en son centre, qui frappe et ébloui. L'intérieur s'annonçait remarquable.


Et il le fut. Sur les blanches parois nous trouvons différents tableaux tout du long. Hormis cela, peu d'ornements sont présents, favorisant la sobriété à l'exhibitionnisme. A cela se trouve une seule exception, l'orgue de toute beauté. Il a d'ailleurs représenté l'un des principaux investissements nécessaires durant la construction de l'édifice.


Sur le chemin retour, je traversa la place des Quinconces, plus grande de France et parmi les plus importantes d'Europe. Ornée tout du long de statues diverses et de rangées d'arbres, c'est le monument aux Girondins qui est de loin le plus marquant, autant par sa taille que sa présence au centre de la place.


Au pied de ce monument se trouvent deux larges bassins aux statues de bronze relatant chacune une partie de l'histoire de France. Ces ornements sont si riches que plusieurs minutes sont nécessaire pour témoigner de leur complexité respective. Les photos en témoignent.


 

C'est sur la contemplation de ces magnifiques œuvresd'art que je laisse Bordeaux derrière moi. Demain serait un nouveau jour, me guidant vers une nouvelle croisière et une autre partie de la France, la Provence. Pourtant, je n'oublierai pas Bordeaux et j'aurai aimé y passer plus de temps. Rien d'étonnant à ce que les Bordelais en soient si fiers. Ils le peuvent largement.


CroisiEurope utilise des cookies afin de vous permettre de profiter de services et offres adaptés à vos besoins. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus de détails, cliquez sur "En savoir plus".