Vous êtes en United States ? Visitez notre site français.
Publié le : 31/08/2014

Tio Pepe, ses caves et son spectacle inoubliable

Jusqu'alors, la croisière sur la Guadalquivir à bord du navire M.S. La Belle De Cadix s'était déroulée pour le mieux. Nous avions déjà visité Séville et Cadix, tout en ayant vécu une remarquable introduction dans le monde de la tauromachie. Aujourd'hui, nous partirions découvrir une autre fierté locale, la réputée cave à vin de Tio Pepe. Et c'est au matin que notre départ fut entrepris pour, quelques temps plus tard, arriver à destination et découvrir la somptueuse première partie de cette visite.


L'excursion de ce matin ne débuterait pas avec la visite des entrepôts du vin de Tio Pepe. D'abord, nous serions installés dans une arène couverte, formée par des tonneaux, chacun aux couleurs d'un pays différent. Les visiteurs formant un demi-cercle, la majorité de l'espace restait disponible, seulement occupé par une unique chaise, au beau milieu.


 C'est alors que la musique emplit les lieux au moment même où une femme fit son apparition dans l'arène. Habillée des atours traditionnels du Flamenco, elle prit place sur la chaise, vraisemblablement à sa disposition. Puis elle attendit ce qui s'avéra être des plus improbables. Un cheval et son cavalierpénétrèrent à leur tour dans l'enceinte formée par des tonneaux pour prendre place aux côtés de la danseuse. Enfin, le spectacle pouvait commencer. Et c'est là une performance unique qui se déroulait face à nous, puisqu'on eut dit que la femme dansait le Flamenco en accord avec le cheval, qui répondait à ses mouvements. Pendant plusieurs minutes, les pas s'enchaînèrent ainsi que les numéros de la monture, dans la plus grande harmonie entre la danse espagnole, et l'art équestre. Nous virent aussi le cheval se dresser sur deux pattes et répondre aux diverses exigences de son cavalier. Dans le même temps, nous eurent la chance de déguster deux vins originaires du domaine de Tio Pepe. Puis le spectacle s'acheva, couvert par le brouhaha des applaudissements d'un public émerveillé. Nous venions de vivre un moment beau, intense et unique.


En quittant l'arène, nous étions déjà attendus pour poursuivre la matinée au cours d'une visite des caves à vins.


 La visite se ferait entre les différents entrepôts remplis de tonneaux, plus ou moins récents, selon le vin, voire le brandy, qu'ils abritent. Entre chacune de ces sections, pour atteindre la suivant, nous devions quitter le bâtiment et emprunter une allée ombrageuse. Mais pour nous abriter du soleil, il n'est pas question d'un toit ordinaire, non. C'est un tapis végétalqui s'étend au dessus de nos têtes, formés par de véritables vignes entrelacées, dont il est possible de repérer les fruits qui y pendent. Le tout formant un ensemble de plusieurs milliers de mètres carrés, où les tonneaux s'empilent et se suivent. 


Dévalant allée après allée, nous apprirent à connaître le domaine viticole, sa renommée et sa portée. Puis nous aboutirent dans un espace dédié aux plus illustres visiteurs que le site ait connu. S'y trouvent quelques dizaines de tonneaux, chacun signé par une célébrité ou un personnage public. On se rappellera particulièrement de ceux signés par la famille royale espagnole, ou ceux portant la marque de Steven Spielberg ou Picasso. Improbable, mais ô combien inimitable. Malheureusement, la visite touchait déjà à sa fin, mais s'était montrée particulièrement riche et surprenante. La suite de la journée, nous la passerions à bord du navire de croisière, faisant route vers Séville. Demain, nous visiterions l'un des plus beaux sites d'Espagne, si ce n'est d'Europe, Grenade.


CroisiEurope utilise des cookies afin de vous permettre de profiter de services et offres adaptés à vos besoins. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus de détails, cliquez sur "En savoir plus".